Actualités

10 Nov 2016

In memoriam – Umberto VERONESI

Umberto Veronesi naquit à Milan le 28.11.1925, cinquième de six enfants d’une famille d’agriculteurs ; il perdit son père à l’âge de 6 ans. Pendant la guerre, il fut grièvement blessé par une mine.

Afficher l'image d'origineIl devint médecin en 1951, avec une spécialisation en chirurgie en 1956. Très rapidement,  il décida de se consacrer à l’oncologie. Il intégra donc l’Institut National des Cancers à Milan et il en devint directeur en 1975.

En 1991, il fonda l’Institut Européen d’Oncologie, qu’il dirigea jusqu’en 2014.

Ses contributions scientifiques ont été nombreuses : il fut tout d’abord un des pionniers majeurs de la chirurgie conservatrice, en montrant grâce à de nombreux essais l’équivalence de la « quadrantectomie » (associée à la radiothérapie) à la mastectomie. Il fut ensuite un des fervents défenseurs de la technique du ganglion sentinelle, dans le but de réduire les séquelles du curage axillaire et d’améliorer la qualité de vie des patientes.

Il développa également la technique du traitement « en un jour » pour les tumeurs de petite taille par l’association d’une chirurgie conservatrice et d’une radiothérapie per-opératoire par électrons avec un accélérateur dédié.

Umberto Veronesi était également convaincu de l’importance de la prévention des cancers et avait été avec Maurice Tubiana en 1987 un des fondateurs du « Code européen contre le cancer ». Egalement, très attaché à l’enseignement, il avait créé l’EUSOMA (European School of Mastology) puis l’ESO  (European School of Oncology)

Par ailleurs, depuis de nombreuses années il était végétarien, par conviction scientifique et par respect des animaux.

Il fut également pendant l’année 1990 Ministre de la santé en Italie.

Ses contributions scientifiques sous forme d’articles et de présentations dans de très nombreux congrès, ont marqué toute une génération de chirurgiens, oncologues et radiothérapeutes.

Umberto Veronesi est décédé le 8 novembre dernier, dans sa maison de Milan à l’âge de 90 ans.

Avec son ancien collègue Gianni Bonadonna, disparu également dans la même ville il y a un an, il a été certainement la plus grande personnalité que l’Italie ait apportée à l’oncologie mondiale.

Bruno CUTULI             

15 Juin 2016

CONGRES 2016 : Préprogramme 2ème annonce

Le préprogramme 2ème annonce des 38èmes Journées de la SFSPM à Dijon du 16 au 18 novembre 2016 est téléchargeable sur la page du congrès 2016.

07 Mar 2016

CONGRES 2016 : Préprogramme 1ère annonce

 

Le préprogramme 1ère annonce des 38èmes Journées de la SFSPM à Dijon du 16 au 18 novembre 2016 est téléchargeable sur la page du congrès 2016.

19 Nov 2015

38èmes Journées de SFSPM – Dijon 2016

Les 38èmes Journées de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire se dérouleront du 16 au 18 novembre 2016 au Palais des Congrès de Dijon et auront pour thème « Cancer du sein : désescalades et prises en charge de pécision ». 

27 Oct 2015

Prise en charge du carcinome canalaire in situ

Recommandations nationales de l’Institut National du Cancer (INCa) sur le carcinome canalaire in situ

12 Juin 2015

CONGRES 2015 : Préprogramme 2ème annonce

Le préprogramme 2ème annonce des 37èmes Journées de la SFSPM à Bordeaux du 11 au 13 novembre 2015 est téléchargeable sur la page du congrès 2015.

06 Juin 2015

Les Mercredis de la SFSPM

Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv

pdf-png-150x150 Télécharger le programme complet

Mercredi 9 septembre 2015, à partir de 13h00

Bilan d’imagerie pré opératoire : l’indispensable

Dr Luc Ceugnart, Centre de lutte contre le cancer – Oscar Lambret, Lille La réalisation d’un bilan d’imagerie complet associant les clichés mammographiques à une échographie mammaire et axillaire constitue le socle d’un bilan préopératoire minimal. Dans certaines situations en fonction des données cliniques, histo-pathologiques ou du bilan d’imagerie, l’IRM mammaire pourra apporter des éléments déterminants pour la prise en charge thérapeutique (lésions multiples, taille lésionnelle, atteinte axillaire). Cette qualité d’examen initial associant l’examen clinique, le bilan radiologique et les prélèvements dédiés orientés permet de prévoir au mieux le traitement à proposer à la patiente, limitant les reprises chirurgicales ultérieures, autant que cela soit possible. La synthèse du temps diagnostique sera la pierre angulaire de la présentation du dossier de la patiente en RCP pré thérapeutiques, permettant d’initier le Plan Personnalisé de soins, en respect de la pluridisciplinarité des compétences.  

Mercredi 21 octobre 2015, à partir de 13h00

Modalités chirurgicales en cas de chimiothérapie néo-adjuvante : ce qui a changé

Pr Philippe Rouanet, Centre de lutte contre le cancer – Val d’Aurelle, Montpellier Le développement des RCP pré thérapeutiques, permettant d’analyser de façon pluridisciplinaire chaque dossier de cancer du sein nouvellement diagnostiqué a permis d’augmenter le taux des chimiothérapies néo adjuvantes, précédant la chirurgie mammaire. Les indications de cette proposition thérapeutique sont liées aux caractéristiques de la tumeur, au terrain sur lequel elle survient, dépassant actuellement la seule motivation d’essayer de rendre opérable de façon conservatrice une tumeur trop volumineuse initialement (tumeurs chimio sensibles). Cette augmentation des indications a amené les différents acteurs à revoir des dogmes anciens, tel que le curage systématique après traitement général, et l’irradiation systématique des aires ganglionnaires. L’évolution des concepts va être présentée et discutée dans cette conférence.

Mercredi 16 décembre 2015, à partir de 13h00

L’hormonothérapie des cancers du sein : ce qui a changé depuis dix ans

Dr Anne Lesur, Responsable du Parcours Sein, Centre de lutte contre le cancer ICL – Nancy La décennie 2000-2010 a vu apparaître l’ère des inhibiteurs de l’aromatase, comme agents thérapeutiques de l’hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée, alors que les SERMS régnaient en maître incontesté depuis plus de 30 ans. Dans les mêmes périodes, la question de la durée du traitement a été revue à la lumière des résultats de deux essais concernant les SERMS. Tous les résultats actualisés des essais au cours du temps ont été à l’origine d’une certaine hétérogénéité des prises en charge,  traduite par des recommandations de l’ASCO 2014 très variées. Que faut-il donc retenir comme standard à ce jour ? Chez qui, quoi et combien de temps ?

29 Avr 2015

CONGRES 2015 : Préprogramme 1ère annonce

Le préprogramme 1ère annonce des 37èmes Journées de la SFSPM à Bordeaux du 11 au 13 novembre 2015 est téléchargeable sur la page du congrès 2015.